Actualités

BAR 2018 , émotion et réussite

BAR 2018 , émotion et réussite

Quand une petite association comme la nôtre perd un de ses membres fondateurs c’est toujours un moment difficile.
Quand le disparu, du fait de ses qualités humaines, était en plus une personne unanimement respectée et appréciée, ça devient très très difficile.
Et quand l’ami est porté en terre quelques heures seulement avant l’ouverture de l’évènement annuel organisé par l’association… c’est juste impossible.

Et, comme le dit l’histoire… c’était impossible, alors nous l’avons fait.

Malgré toute notre tristesse et notre chagrin, malgré des nuits sans sommeil, le stress et la fatigue qui s’accumulaient, malgré une montagne de petites bévues, d’oublis, de loupés divers et variés, nous l’avons fait, sans engueulades ni coups de sang. Nous avons livré une quatrième édition du BAR à la hauteur des précédentes parce que toute l’équipe s’est accrochée au bastingage et a fait bloc le lundi soir lors de notre dernière réunion « préparatoire » et nous en sommes tous extrêmement fiers.

Comme nous sommes fiers d’avoir fait venir plus de 650 gamins (en quatre séances) au Temps des Crises pour découvrir avec Cyril Maguy et ses acolytes la vie des noir(e)s dans les champs de coton et la naissance du blues.
Fiers de notre déambulation (à l’environnement modifié, le corbillard factice ayant dû rester au garage, vu les circonstances) dans les rues de Beaumont derrière la superbe fanfare « Suck da head » qui a lancé la journée du samedi sur la voie de la bonne humeur.
Fiers d’avoir permis à près de 90 musiciens de s’exprimer tout au long de ce festival et d’avoir offert à tous des conditions d’expression optimales avec pour la première année une scène extérieure au niveau de sa grande sœur, avec du son, des lights et des techniciens de haut niveau.
Fiers de notre superbe (par la qualité des œuvres présentées) village d’artistes/artisans qui fait vivre le festival de la première à la dernière minute, avec des exposants pleins de motivation et de bonne humeur, malgré des conditions météo parfois déplaisantes.
Fiers (aussi) d’avoir réussi à servir plus de 250 repas en une heure le dimanche midi, sans un accroc, sans une seule râlerie, sans prise de tête.
Fiers du super état d’esprit qui a régné entre les artistes, les bénévoles, les techniciens et le public. Même les membres du service de sécurité se sont intégrés à la « famille »… c’est dire.
Fiers de voir, tout au long de ces trois jours, des festivaliers heureux échanger entre eux, faire connaissance et partager avec nous cette passion pour le blues et la musique vivante.
Fiers enfin d’avoir pu montrer à Hugo a quel point son papa était aimé de tous et toutes.

Mais nous devons aussi des remerciements sincères à tous ceux et toutes celles qui nous ont apporté leur soutien, qu’il s’agisse de partenariats financiers (privés comme publics), d’aides matérielles ou de simples coups de mains.
Remerciements à la Mairie de Beaumont en Véron qui met à notre disposition un équipement très performant et qui reste à notre écoute pour son amélioration constante.
Remerciements à la presse locale (NR) qui, pour la première fois, a « joué le jeu » avec nous et assuré une promo correcte du festival.
Remerciements à la petite troupe de bénévoles qui se joint chaque année à notre équipe pour que vive le « BAR ». Qu’il s’agisse « d’anciens » ou de nouveaux, ils ont donné tout ce qu’ils pouvaient, pendant le festival, mais également du début du montage jusqu’à la fin du repli, pour que les installations soient rendues propres, en temps et en heures…
Remerciements au public fidèle qui revient, année après année, participer à la fête et qui nous apporte lui aussi un soutien moral précieux.

Et un immense merci à BJ Scott d’avoir pris la mesure de notre peine et d’avoir si bien aidé notre équipe à « Hey, hey, hey, évacuer »…

 

Publié par Eric Chuin dans Actualités

Vendredi 28 Septembre Bar du centre à Avoine RONAN one Man Band notre ami breton ouvre la série des OFF du festival BAR 2018

Il sera ce soir à Châtellerault ( La vache à vin )
Le 2 octobre au t’es Rock coco à Angers , le 3 octobre au « préambule » a Tours et le 04 au relais du Velors à Beaumont en Véron
Rendez vous les 5-6 et 7 octobre au festival BAR pour sa 4éme édition et fêter le tricentenaire de la New Orleans ……

Publié par Eric Chuin dans Actualités
Les bénévoles se préparent…..

Les bénévoles se préparent…..

 

Lundi 10 septembre une partie des bénévoles était réunie dans notre salle du Temps Des Crises pour prendre connaissance de l’organisation et des nouveautés  de cette 4ème édition .  Merci à tous ceux qui  participent aux « ateliers » pour vous proposer un village accueillant et plein de surprises….

 

Publié par Eric Chuin dans Actualités
La programmation est bouclée……

La programmation est bouclée……

Après l’annulation de la tournée des DUMPSTAPHUNK en Europe , LEON NEWARS sera sur la scène principale pour clôturer la soirée du Samedi octobre  . Toutes les dernières informations sur la page programmation 

Publié par Eric Chuin dans Actualités
Annulation concert DUMPSTAPHUNK , La colère des Cinquantièmes Rugissants…….

Annulation concert DUMPSTAPHUNK , La colère des Cinquantièmes Rugissants…….

 

Dumpsta… FUCK !

Une grosse grosse envie de tout envoyer chier, après avoir appris ce week-end que ces braves gens de Dumpstaphunk (ou leur management mais ça revient au même) avaient décidé de ne pas honorer leurs engagements et de « balancer » leurs quatre dates prévues en France en octobre prochain parce qu’ils n’auraient pas trouvé d’autres dates en Europe permettant de « rentabiliser » le voyage.
Résultat : à un mois et demie de l’échéance, le « BAR 2018 » se retrouve sans sa tête d’affiche du samedi alors que toute la soirée avait été construite autour de leur présence pour honorer le tri-centenaire de la New-Orleans…
Nous allons bien entendu trouver, avec l’aide des bookers qui fonctionnent régulièrement avec nous, des artistes pour combler ce trou mais affiches, flyers et autres supports de com sont à foutre à la poubelle et la billetterie ne pourra pas être imprimée dans les délais prévus….
Nous sommes profondément écoeurés et révoltés par ce manque de professionnalisme et de respect envers le public, envers le tourneur français et envers toute l’équipe des Cinquantièmes Rugissants qui se bagarre toute l’année (bénévolement rappelons-le) pour diffuser la musique vivante que nous aimons et faire partager nos découvertes et coups de cœur.
Espérons que cette information sera largement relayée auprès des programmateurs (trices) qui partagent notre passion un peu partout en France afin que tout le monde sache que Dumpstaphunk est une planche pourrie avec laquelle on ne peut rien construire.
RAS LE BOL d’être pris pour des pigeons !

L’équipe des Cinquantièmes Rugissants

Bien entendu nous sommes mobilisés avec nos  contacts pour remplacer les Dumpsta…
et la journée du Samedi sera à la hauteur de nos ambitions et de vos attentes…..
Pour celles et ceux qui auraient déjà acheté leurs billets ou pass et que cette « mauvaise nouvelle  » remet en cause la venue au BAR 2018 , n’hésitez pas à nous contacter

Des pistes sérieuses sont déjà explorées et le nouveau groupe sera connu très très rapidement et l’information vous sera communiquée au plus tôt

A bientôt au BAR 2018

 

 

Publié par Eric Chuin dans Actualités
Programmation 2018

Programmation 2018

Le 24 Mai a été dévoilé la programmation de l’édition 2018 .

Toutes les informations sur les concerts de la scène principale dans l’onglet  programmation

Publié par Eric Chuin dans Actualités
Un premier nom pour l’édition 2018 DUMPSTAPHUNK

Un premier nom pour l’édition 2018 DUMPSTAPHUNK

Dumpstaphunk se distingue parmi les meilleurs de la Nouvelle-Orléans en tant que l’un des groupes les plus funky de la ville de Crescent. Nés sur la scène du Festival Jazz et Héritage, et descendants des lignées de la famille Neville, ces soldats de funk enflamment un groove profond et rocailleux qui n’ose pas bouger les auditeurs. Leurs performances combinent ingéniosité musicale et arrangements funk et jazz complexes avec des mélodies soulful qui sont assez simples pour que tout le monde puisse en profiter. Ivan Neville éclaire les touches de l’Hammond B3 et les riffs de guitare de Ian Neville envoient le groove dans l’overdrive. Le groupe a récemment accueilli son nouveau membre, Alvin Ford Jr., au quintette, un batteur de la Nouvelle-Orléans . Dumpstaphunk lance des chants et des harmonies à quatre voix comme Sly & the Family Stone, mais avec trois albums de studio à leur actif, Dumpstaphunk se fie au mérite de leur propre matériel. Des chansons comme « Dancin ‘To The Truth » de leur dernier album, Dirty Word (30 Juillet 2013, Louisiana Red Hot Records), offrent une évasion dans le sublime funky, partageant le véritable esprit de la Nouvelle-Orléans avec chaque note.

Publié par Eric Chuin dans Actualités